Témoignages – Visite aux personnes âgées

 

Connaissez-vous Jonas Kaufmann ?

(récit de Josette, bénévole Ressac – 2019)

Si vous aimez l’opéra, oui. Sinon, sachez que c’est un chanteur lyrique, un ténor ‘lirico-spinto’ précise Wikipédia, né en Allemagne il y a 50 ans, et qui fait une carrière internationale.

Pourquoi parler de Jonas Kaufmann, ici ?

Parce que le voir (elle le trouvait beau), et l’écouter (sa voix l’enchantait), a été un des derniers plaisirs d’une dame, à qui Ressac a téléphoné et rendu visite pendant 2 ans, et qui vient de décéder en plein été 2019.

Suite à des chutes de tension qui lui occasionnaient des malaises, elle ne pouvait plus vraiment sortir, plus aller voir des expositions, plus aller jouer au bridge, et elle ne pouvait plus aller… à l’Opéra. Heureusement, il y avait internet – enfin, quand sa tablette ne lui posait pas de problèmes.

Désormais, pour moi, son souvenir est lié à Jonas Kaufmann et quand j’entendrai Jonas Kaufman, je penserai à elle.

 

 La tête et les jambes !

(récit de Josette, bénévole Ressac – 2019)

Depuis février 2017 je rends visite à une dame qui aura 99 ans à la fin de l’année 2019.

Elle a fait des études supérieures – rareté pour son époque – puis une carrière de juriste, tout en élevant 3 enfants.

Cette dame a touché un ordinateur pour la première fois à 93 ans.

Récemment, elle m’a raconté que, pendant la guerre, elle a fait 230 km, sur un vélo qui lui avait été prêté, pour relier Rennes, où elle suivait ses études de droit, et Landerneau, où sa mère lui demandait de rentrer, à cause du danger des bombardements.

Elle a mis 3 jours à faire la route. Elle a été hébergée une nuit, à titre gracieux, par un hôtelier, et une autre, par une connaissance. ‘Ah ! La solidarité, à cette époque !’

Un des pneus de la bicyclette a crevé quelques kilomètres avant l’arrivée. Elle a terminé à pied. Et quand elle a retrouvé sa mère, celle-ci lui a reproché de rentrer bien tard…

70 ans après, elle est toujours bien coiffée et bien habillée. Elle suit (presque toutes) ses affaires et celles du monde. Elle marche encore un peu dans son quartier quand on l’accompagne – et qu’on peut lui ouvrir les portes de son immeuble, trop lourdes pour elle.

Elle souffre beaucoup de la solitude, depuis la mort de son mari et depuis qu’elle est moins autonome. Elle fait tout ce qu’elle peut – et elle est très volontaire – pour avoir souvent de la visite.

 

Animation à l’EHPAD Bastille (Paris 11e)

(Commentaire de Charlène Cita, animatrice)

« Le soutien apporté par les bénévoles de l’association RESSAC a permis au service Animation de l’EHPAD Bastille de compléter son accompagnement auprès des résidents. En donnant un peu de leur temps, ces derniers nous ont apporté de la compagnie, de la bonne humeur et les résidents sont ravis de voir de nouveaux visages. L’année dernière, les bénévoles nous ont soutenus en nous accompagnant au marché, d’autres ont donné de la voix lors des animations chants ou lors des fêtes des anniversaires, certains nous ont aidé à voir pousser le potager et d’autres encore nous ont fait voyager dans l’univers de leurs contes. Par ces échanges, le quotidien des résidents est moins morne car ce n’est pas évident de mettre en place les animations sans ce soutien. Merci à tous ces bénévoles de RESSAC qui nous ont accompagné et merci d’avance à ceux qui le feront à l’avenir … »