Plus de 1000 dossiers retraite en 2017.

 1051 dossiers retraite avec l’aide des bénévoles de RESSAC.

Doublant le beau résultat de l’an dernier, les volontaires de RESSAC ont aidé en 2017 plus de 1000 personnes à constituer leur dossier de retraite.

La demande est en nombre croissant du fait de l’arrivée en retraite de générations importantes. A l’heure du départ en retraite les demandes sont variées :
– Angoisse face à des formulaires qui vont décider de leur niveau de vie pour les années à venir.
– Peur de se tromper, de mal répondre, choix de la meilleure date pour partir suivant les cas.
– Personnes maitrisant mal ou pas la langue Française.
– Carrières complexes, sortie d’un long chômage ou du RSA.
– Découragement face à Internet, qu’il est demandé désormais d’utiliser pour instruire la demande de retraite.

formulaires

Les réponses de RESSAC sont proposées dans deux types d’accueil :

– Accueil sur rendez-vous,
Dossier retraite exclusivement

Au siège de Ressac : Deux conseillers reçoivent tous les lundis et vendredis matin. Un accueil au siège est également proposé une fois par mois par une collègue juriste.

Au Centre Social et culturel de l’Ourcq et à celui de Riquet Paris19ème.

– Accueil sans rendez-vous,

dans le cadre des permanences en mairie, par les conseillers de l’aide à la création d’entreprise, qui assurent un premier niveau d’information pour la constitution des dossiers retraite. Les personnes présentant des dossiers complexes sont ensuite réorientées vers nos spécialistes.

Au-delà des permanences ouvertes à tous certaines mairies mettent à notre disposition un bureau pour accueillir les personnes dont les dossiers nécessitent un traitement long et complexe, chose impossible à faire lors de permanences ouvertes à tous où le public se presse

retraitéeFiers des bénévoles de Ressac

Ressac est légitiment fier du travail des bénévoles qui donnent leur temps sans compter pour aider les plus fragiles  à constituer des dossiers rendus complexes par une carrière en dents de scie émaillée parfois d’accident du travail et de périodes de chômage sans compter les périodes non déclarées par l’employeur.

1000 dossiers (1051 exactement), c’est plus de mille personnes en difficulté, perdues dans les démarches administratives que l’on renvoie sur un site internet alors qu’elles sont bien éloignées du numérique et parfois même de l’écrit.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *