Balade à Vincennes

 

Découverte du grand Paris : Balade à Vincennes

organisée et conduite par Gabrielle Cohen – Anne Paoli

jeudi 11mai 2017

 

Dans le cadre de la découverte du grand Paris, après Saint Denis et Malakoff, Gabrielle Cohen nous a entrainés dans les rues calmes de Vincennes. Mais quel dommage que nous n’ayons été que six pour écouter ses explications, toujours aussi vivantes et passionnantes, par cette belle matinée de mai !

Anciennement Vilcena (bois sacré en gaulois) ou hameau de la Pissotte (du nom du petit cours d’eau qui suit l’actuelle rue de la République) Vincennes a trois visages, le premier royal, le second cossu et le troisième ouvrier.

Au 12ème siècle Philippe Auguste fait construire un premier château sur un relais de chasse. Il ne cessera de s’agrandir aux siècles suivants jusque sous Louis XIV. Sous Louis XV Mme de Pompadour installe dans ses cuisines la première fabrique de porcelaine dure, grâce au kaolin extrait en forêt de Fontainebleau. Cette fabrique sera très vite transférée à Sèvres. Devenu prison le château accueillera des hôtes célèbres : Fouquet, Diderot, Mirabeau, Sade…

Mais c’est Napoléon III qui développera la ville. Eugénie avait fait une fausse couche et pensait qu’elle ne pourrait plus avoir d’enfant. Comme elle faisait du cheval dans la forêt, elle croise une procession. C’est une vierge réputée pour vaincre la stérilité que ces femmes allaient prier. Elle se joint à elles et un an plus tard elle donnera naissance à Eugène Bonaparte.

Le train arrive en 1859, ligne Bastille-La Varenne, aujourd’hui remplacé par le RER. Dans le quartier résidentiel on trouve des immeubles et maisons art nouveau : immeuble très imposant rue de Montreuil et charmantes villas dont une à décor animalier dans la rue Eugénie Gérard au charme provincial.

 

Du quartier ouvrier il ne reste plus grand chose. Les abattoirs, rue des laitières, ont été remplacés par un square ombragé. L’impasse Lenain est signalée dans les guides comme caractéristique du vieux Vincennes. Nous avons eu la chance d’y rencontrer la fille de l’ancien ferronnier d’art qui y avait ses ateliers et y logeait ses employés. Elle y a créé une ressourcerie, restaure les logements mais est menacée d’expropriation par la mairie.

Vincennes possède deux églises imposantes. Notre Dame qu’un tramway reliait au cimetière. Et, tout près de la station de métro Saint Mandé, l’église Saint Louis, un chef d’oeuvre en brique et béton du début du 20ème siècle, interprétation libre de l’architecture byzantine, décoré de céramiques, et de peintures de Maurice Denis.

Avant de terminer la visite par le château, nous grimperons l’escalier d’honneur de la mairie de Vincennes, de style néo-renaissance, inspiré par l’hôtel de ville de Paris. Cet escalier est coiffé d’une coupole de 12mètres de diamètre en béton translucide, remarquable.

Nous avons terminé cette agréable balade par un déjeuner en plein air, dans la cour intérieure du restaurant le « Barto ».

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *